Back to top

Travail et fortes chaleurs : les précautions à prendre

12/07/2018 Expertise

Pour la première fois depuis la mise en place du plan canicule en 2004, l’ensemble des départements métropolitains ont été placés en vigilance canicule jaune ou orange au moins une fois au cours de l’été 2017.

Dans les prochaines années, le nombre et l’intensité des vagues de chaleur vont continuer à augmenter selon les constatations du bilan national de l’impact sanitaire des épisodes de fortes chaleurs réalisé par Santé publique France. C’est pourquoi, il est important de prendre en compte ce facteur au travail et de s'y adapter au mieux. 

Les bons réflexes face à la canicule

La chaleur concerne tous les corps de métiers mais certains sont plus exposés que d’autres, notamment ceux impliquant des travaux ou déplacements en extérieur.

Des mesures préventives peuvent palier à la chaleur et à ses effets :

  • Boire régulièrement, même en l’absence de soif,
  • Porter des vêtements légers de couleur claire et se couvrir la tête en cas de travaux à l’extérieur,
  • Eviter de travailler en extérieur durant les heures les plus chaudes de la journée (entre 12h et 16h),
  • Augmenter les fréquences de pauses,
  • Limiter les travaux physiques,
  • Aménager des zones d’ombre ou des endroits climatisés,
  • Changer de tâches avec des postes moins exposés,
  • Manger des repas légers de manière fractionnée.

Durant des périodes de forte chaleur, il est important de rester vigilant concernant différents symptômes tels que la fatigue, les nausées, les maux de tête, les crampes … Ils peuvent indiquer une forte déshydratation ou un coup de chaleur.

Le climat a une incidence sur la santé de chacun. Il faut donc rester vigilants tout en adoptant les bons gestes au quotidien.

Les obligations de l'employeur

De nombreuses recommandations, à caractère non obligatoire, sont présentes. L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) rappelle que le travail « par fortes chaleurs et notamment au-dessus de 33 °C présente des dangers » et peut être à l’origine de troubles pour la santé, voire d’accidents du travail.

Le Code du travail ne donne aucune indication sur une température au-delà de laquelle il ne serait plus possible de travailler. Toutefois, il existe un droit de retrait énoncé par l’article L4131-1 du Code du travail dans le cas d'une « situation de travail dont [le travailleur] a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé » mais la canicule ne consititue pas en elle-même une situation de recours automatique et légitime.

D’une manière générale, l’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de garantir la sécurité et la santé de ses employés.

Ainsi, signe du changement, dans le secteur du Transport, les chauffeurs de la RATP vont pouvoir à partir de cet été travailler en bermuda en cas de fortes températures. En effet, la direction a donné son accord pour expérimenter de nouvelles tenues plus adaptées aux températures caniculaires. Ce nouvel uniforme (bermuda et chemisette pour les hommes, jupe ou robe pour les femmes) sera autorisé entre le 1er juin et le 30 septembre et à condition que les températures annoncées dépassent les 28°C. 

 

Pour en savoir + : 

- sur la situation météorologique en temps réel, rendez-vous sur : vigilance.meteofrance.com

- sur les recommandations de comportements et de prévention, rendez-vous sur www.santepubliquefrance.fr