Back to top

Fortes chaleurs : les fausses bonnes idées

23/07/2019 Expertise

Pour nous aider à mieux supporter la canicule qui sévit désormais depuis quelques années, tout le monde connait désormais les bonnes pratiques. Mais certaines d’entre elles, qui peuvent sembler efficaces, sont en fait contre-productives.

Boire suffisamment d’eau, rafraîchir son corps ou encore rester dans des endroits frais… Nombreux sont les gestes à adopter quand la chaleur s’installe. Mais quelles sont les pratiques à éviter durant un épisode caniculaire ?

Manger et boire très froid

Aussi tentante soit-elle, une boisson glacée, si elle a un effet rafraîchissant immédiat, va pousser l’organisme à fournir un effort pour se maintenir à 37°C, et peut entraîner des crampes d’estomac ou une déshydratation. À l’inverse, une boisson ou un aliment trop chaud obligent l’organisme à puiser dans ses réserves pour rafraîchir le corps. Ce qui signifie que l’on va transpirer et se déshydrater plus vite. Il faut donc privilégier les boissons à températures ambiantes et ne pas manger trop froid.

Dormir près d’un ventilateur

Pour être au frais la nuit, la tentation est grande de diriger le ventilateur vers soi dans l'espoir de profiter toute la nuit d'un souffle d'air frais. Mauvaise idée. Au bout de quelques heures, cet air risque de dessécher les sinus ou la gorge, voire de causer des crampes, ou des contractions musculaires. Sans compter le risque pour les allergiques d'être plus exposés aux impuretés de l'air. Il vaut mieux dans ce cas-là, orienter le ventilateur vers le bas du corps.

Prendre une douche très froide

Même si cela peut être tentant, prendre une douche glacée en rentrant du travail n’est pas une bonne idée. Se baigner dans l'eau froide d'un lac ou d'une rivière peut également être dangereux, met en garde la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). En cas de bain, pensez toujours à vous mouiller progressivement, en commençant par la nuque. Cela permet d’éviter un important risque d'hydrocution, choc thermique provoqué par la différence entre la température du corps et la fraîcheur de l'eau, et donc, de noyade. Pour se rafraîchir, Santé publique France recommande de se mouiller le visage ou les avant-bras plusieurs fois par jour.

Se croire protégé des UV en ville

En ville aussi, les UV sont nocifs et restent très dangereux pour la peau, notamment celle des plus jeunes. Il faut donc se protéger, en portant de préférence des vêtements amples et en tissu à fibres serrées. Les plus petits « doivent être impérativement protégés » (chapeau, lunettes, t-shirt à manches longues, vêtements anti-UV…). Notez que se mettre sous un parasol ou dans un endroit ombragé ne protège qu'à moitié, puisque cela laisse tout de même passer 50 % des UV.

Mettre la climatisation au maximum

Bien qu’il soit important de rester au frais, il faut éviter de pousser la climatisation à fond. En effet, passer d'une température de plus de 35 °C à 20 °C en très peu de temps est nocif pour l'organisme et peut provoquer des chocs thermiques, allant de la perte de conscience aux défaillances respiratoire. Il est donc important de veiller à ce que l'écart de températures entre l'extérieur et l'intérieur n'excède par les 8 °C.